Home Business Quels sont les avantages et les risques de la finance de marché ?

Quels sont les avantages et les risques de la finance de marché ?

by audrey

La finance de marché est un domaine de la finance relatif au fonctionnement et aux diverses transactions des marchés financiers. Elle partage ce secteur avec la finance d’entreprise. La finance de marché concerne alors, tout ce qui a lien avec les émissions et les transactions axées sur des titres de placement, le financement ainsi que sur leurs dérivés. Si pour beaucoup la finance de marché constitue un concept offrant de nombreux avantages pour les entreprises, d’autres y voient quelques risques notoires. Voici tout ce qu’il faut retenir sur les atouts et les limites de la finance de marché.

Les avantages de la finance de marché

La finance de marché offre divers avantages aux entreprises, dont voici quelques volets phares :

L’entreprise diversifie ses sources de financement

En optant pour la finance de marché, l’entreprise peut profiter des ressources de divers épargnants et institutionnels. Ainsi, en cas de besoin financier, elle peut alors s’appuyer sur le potentiel important formé par ces derniers. En général, tout comme la bourse, le marché financier ouvre la voie à d’importantes levées de capitaux sous forme de fonds propres ou d’emprunts.

Par comparaison avec les sources classiques de financement, les emprunts dans ce cadre sont proposés à des conditions (taux d’intérêt et durée) plus avantageuses. Ainsi, l’entreprise peut non seulement renforcer ses fonds propres, mais aussi réduire les frais financiers. Dans cette lignée, l’entreprise augmentera sa rentabilité et sa compétitivité. Également, la cotation des titres de la structure en bourse pourrait favoriser une meilleure appréciation du risque et amélioration des conditions de financement.

L’entreprise améliore son image

Grâce à la finance de marché, l’entreprise peut booster son image et sa crédibilité. Ainsi, la cotation en bourse lui ouvre la voie à de meilleures conditions de négociation de ses affaires avec les fournisseurs et les banquiers.

Dans cette lignée, le capital social de l’entreprise sera mieux diffusé, ce qui est suffisant pour lui permettre de s’assurer une clientèle potentielle aussi grande que prestigieuse. Ainsi, grâce à la finance de marché notamment à la cotation en bourse, l’entreprise se dote d’un outil privilégié de communication et de publicité. Ses actionnaires-clients pourront ainsi lui assurer une promotion optimale.

Les salariés sont bien motivés

Outre la réalisation d’économies, le renforcement du prestige et de la transparence de l’entreprise, la finance de marché constitue aussi une source de motivation pour le personnel. Les salariés sont ainsi fiers d’appartenir désormais à l’élite des entreprises. En tant qu’entreprise ayant recours à la finance de marché, la structure pourrait proposer des formules d’intéressement très incitatives à ses principaux dirigeants et autres salariés.

Elle pourrait par exemple, leur accorder des titres au sein de la société. De manière tangible, dirigeants et salariés de l’entreprise mesureraient ainsi tout l’intérêt qu’ils ont à voir les actions accroitre. Se sentant directement concernés, ils sont plus motivés pour leur entreprise.

Les risques de la finance de marché

À côté des nombreux avantages non négligeables de la finance de marché pour une entreprise, il existe néanmoins quelques risques importants à noter.

Des informations régulièrement révélées et publiées

Quand une entreprise a recours à la finance de marché, elle est obligée de publier régulièrement certaines informations à destination du grand public. Cela peut concerner sa situation ainsi que toute décision relative à son patrimoine. Alors une telle contrainte d’obligation de transparence pourrait couter cher à l’entreprise aussi bien financièrement que stratégiquement. De plus, l’entreprise devra prendre en charge les honoraires de certification de comptes et de publications au bulletin officiel sur le plan financier. Stratégiquement, elle devra révéler au public, mais surtout à ses concurrents des informations souvent sensibles. Ponctuellement, si l’entreprise souhaite faire appel public à l’épargne, diverses contraintes informationnelles liées à l’emploi des capitaux lui sont alors assujetties. Ceci est également autant de dispositions qui génèrent des coûts.

L’entreprise peut perdre le contrôle

Une autre limite non moins importante de la finance de marché pour l’entreprise, c’est le risque de perdre le contrôle de la structure par ses anciens propriétaires. Effectivement, les boursiers considèrent comme « opéables », les entreprises dotées d’un capital qui n’est pas bien contrôlé par un actionnaire principal ou un groupe financier. Cela signifie notamment que ces sociétés sous-évaluées pourraient être soumises, par un autre groupe ou société concurrente, à un OPA (Offre Publique d’Achat) ou un OPE (Offre Publique d’Echange).

Ces OPA et OPE sont vues comme « hostiles » ou « amicales » en fonction qu’un accord soit trouvé ou non, entre le groupe d’acquéreur potentiel et la structure visée. Alors ces diverses tractions peuvent devenir une véritable bataille financière en cas d’activation de contre-OPA ou contre-OPE par des groupes rivaux. Des comportements inconsidérés de la part des dirigeants de l’entreprise pourraient également découler du recours aux marchés financiers.

You may also like