Home Entreprise Quelles aides financières peut obtenir un auto entrepreneur?

Quelles aides financières peut obtenir un auto entrepreneur?

by audrey
Aides microentreprise

Vous venez de lancer votre microentreprise ? Savez-vous que vous pourrez recourir à de nombreux aides financiers pour vous aider à lancer votre activité ? En effet, vous pouvez prétendre à différentes subventions financières, à l’ACRE, aux allocations et prêts. Voici toutes les informations que vous devez connaître pour développer votre activité.

Les aides disponibles pour les autoentrepreneurs

  • L’ACRE ou aide aux créateurs et repreneur d’entreprise

Il s’agit d’un dispositif permettant aux repreneurs d’entreprise de profiter d’une exonération partielle des cotisations sociales pendant une durée de 12 mois pour toute activité lancée le 31 mars 2020. Un autre barème d’exonération s’applique aux entreprises créées avant cette date. Cette aide vous permettra d’alléger vos charges au début de votre activité. En général, l’exonération s’applique pour un revenu annuel de moins de 40 524€, soit :

— 134 738 € de CA HT si vous avez une activité commerciale

— 81 048 €  de CA HT si vous proposez des prestations de service (commercial ou artisanal)

— 61 400 € de CA HT si vous pratiquez une activité libérale

Si vous voulez profiter de l’ACRE,  vous devez être un demandeur d’emploi indemnisé ou non indemnisé, mais membre du Pôle emploi,  vous devez avoir plus de 18 ans et moins de 30 ans, créateur d’entreprise.

  • Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE)

Cette aide vous permet de profiter de soutien financier ou matériel octroyé par une association ou une entreprise. Vous pouvez prétendre à ce moyen de financement si vous envisagez de faire une structuration financière ou le développement d’une votre entreprise.

Vous devez également assister à une formation en reprise d’entreprise ou en préparation à la création. Vous pouvez profiter de l’aide pendant une année, vous pouvez renouveler votre demande deux fois.

Les accompagnements possibles pour les entrepreneurs

  • L’Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE)

L’ARE est adapté aux personnes qui ne profitent pas de l’ACRE. Pour en profiter,  tous les revenus que vous avez perçus avec votre autoentreprise doivent être signalés à Pôle Emploi, une fois que l’abattement et la déduction ont été retirés. La valeur du complément sera calculée en fonction de cette déclaration. Cependant, le cumul entre l’aide et le revenu ne doit pas être supérieur à un salaire moyen.

  • L’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS)

Vous pouvez profiter de cette l’allocation si vous êtes un demandeur d’emploi et que vous ne pouvez plus prétendre aux droits au chômage. Son obtention est soumise à certaines conditions se rapportant aux différentes ressources que vous pouvez avoir et à vos précédentes activités professionnelles. Vous pouvez cumuler l’allocation avec les revenus que vous percevez avec votre entreprise à condition de respecter certaines conditions, qui seront définies en fonction de la date de lancement de votre activité non salariée.

  • La prime d’activité

Vous pouvez prétendre à une prime d’activité même si vous êtes autoentrepreneur. L’aide est attribuée par la CAF sous certaines conditions (selon le revenu annuel du foyer et le nombre des membres de la famille). Si vous voulez savoir quel sera le montant de la prime, vous pouvez faire une simulation avec le simulateur de la CAF. La CAF doit être au courant des revenus que vous percevez chaque trimestre. Vous percevrez la prime tous les mois à condition que vos ressources ne dépassent pas certains seuils.

Les différents prêts pour les entreprises

Si vous avez besoin d’un prêt pour financer votre activité, mais que  votre banque refuse de vous l’octroyer, vous pouvez prétendre aux prêts proposés par certains organismes financiers. Les prêts d’honneur font parties des crédits financiers disponibles pour les autoentrepreneurs. Ce prêt est à  taux 0% et ne nécessite pas de caution personnelle. Si vous êtes éligibles, vous pouvez bénéficier d’un crédit de 2 000 à 50 000 €, que vous devez rembourser en 2 à 5 ans. Il y a également les microcrédits qui sont octroyés par certains organismes comme l’Association pour le droit à l’initiative économique ou ADIE. Cet organisme met à votre disposition des plans financiers d’une valeur de 10 000 €.

Il n’est jamais facile de lancer sa propre affaire quand les fonds nécessaires pour son financement ne sont pas suffisants. Heureusement, des aides et des allocations existent pour alléger les charges. Ceux-ci vous permettront de profiter d’un bon coup de pouce pour développer votre activité rapidement.

 

Vous aimerez aussi...