Home Juridique Comment ouvrir une association à but non-lucratif ?

Comment ouvrir une association à but non-lucratif ?

by audrey
association-a-but-non-lucratif

Les associations à but non-lucratif sont des organisations qui viennent en aide aux personnes se trouvant dans le besoin. Ainsi, si vous envisagez de créer une association, il est impératif de connaître quelques fondamentaux qui vous permettront de mener à bien les démarches requises. Dans cet article, découvrez comment vous y prendre à travers les conseils que nous vous proposons.

Association à but non-lucratif : quel est le besoin de votre communauté ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est primordial que vous puissiez identifier le problème qui vous amène à mettre sur pied une association. En prenant conscience de cela, vous pourrez tenter une approche de résolution. Vous devez observer ce qui se passe dans votre communauté et déceler ce qui ne va pas afin de voir dans quelle mesure y remédier.

Par exemple, vous pouvez vous orienter sur les difficultés des jeunes, les difficultés que certaines personnes rencontrent à trouver un emploi, etc. Une fois que vous aurez trouvé les problèmes auxquels est confrontée votre communauté, vous pourrez commencer par réfléchir aux éventuelles solutions à mettre en œuvre pour les résoudre.

Quelles sont les étapes à suivre pour la création de votre association ?

Voici quelques étapes à suivre pour la mise en place de votre association.

Choisissez un nom et enregistrez-le

Lorsque vous décidez de créer une association à but non-lucratif, vous devez proposer un nom qui reflète au mieux celle-ci et ses actions. Vous pouvez opter pour une appellation qui décrit ce que fait votre association ou les personnes auxquelles elle est destinée.

Une fois que votre choix est fait, il faudra vous assurer que ce nom n’a jamais été utilisé auparavant. Ensuite, vous devez contacter le bureau du secrétaire d’État qui se trouve dans chaque État, pour enregistrer le nom de votre association. Il faut souligner que cet enregistrement n’implique pas une somme astronomique. Enfin, vous serez appelés à déposer un document appelé « statuts ».

Faire la demande d’une exemption de taxe IRS

Si votre association est à but non-lucratif, cela veut dire que vous ne gagnerez pas de l’argent avec ça. Par conséquent, vous pourrez demander à ne pas payer d’impôts sur vos revenus. Cependant, pour bénéficier de ce statut, il faudra remplir les formulaires prévus à cet effet.

Faire la rédaction d’un plan d’affaires

Bien que votre association soit à but non-lucratif, il est primordial d’établir un plan d’affaires pour éviter de naviguer à vue. Cette étape est vraiment importante dans votre ambition d’apporter de l’aide aux autres. En effet, ce plan vous permet de définir clairement les objectifs poursuivis et les moyens à mettre en place pour les atteindre. Aussi, il vous permet d’avoir une idée claire et précise des différentes actions à mener dans une période donnée.

Procéder à l’immatriculation de votre association à but non-lucratif

Dès que vous aurez obtenu les statuts nécessaires à la création de votre association, vous pouvez maintenant procéder à son immatriculation. L’avantage de cette démarche est qu’elle donne à votre association une meilleure crédibilité auprès des bénéficiaires ainsi que des potentiels donateurs.

Former votre comité de direction

Le comité de direction est composé d’un groupe de personnes dont la mission sera de gérer l’association. Il se chargera de prendre les décisions essentielles pour son évolution. Très souvent, ces personnes travaillent de façon bénévole. Elles travaillent également sur les différents projets auxquels l’organisation pourrait se consacrer. Aussi, ce comité se charge de mettre en place les moyens nécessaires pour faire connaître l’association à la communauté. De plus, il organise des évènements pour la collecte de fonds.

Est-il possible qu’une seule personne puisse créer une association ?

Si vous souhaitez créer une association à but non-lucratif, il est nécessaire que vous soyez au minimum au nombre de deux. Cependant, il faut préciser que les deux membres requis ne doivent pas forcément être des personnes physiques. En effet, il peut s’agir de personnes morales comme une entreprise ou une association.

You may also like