Home Patrimoine Comment ouvrir son cabinet de gestion de patrimoine ?

Comment ouvrir son cabinet de gestion de patrimoine ?

by audrey
Gestion de patrimoine

La gestion de patrimoine est une activité qui consiste à administrer les biens matériels et financiers appartenant à une personne aisée ou un simple citoyen. Au travers des fonctions incombées au gestionnaire, le propriétaire du patrimoine est toujours garant à verser des sommes faramineuses pour payer le prestataire. Alors, vu la rentabilité de cette activité, il est préférable d’ouvrir un cabinet de gestion de patrimoine. Mais, comment procéder pour ouvrir une telle structure ? Cet article vous répond.

Mettre au point ses compétences et ses offres

Être gestionnaire de patrimoine n’est pas une fonction facile. En effet, vous devrez nécessairement avoir des connaissances théoriques très solides et une bonne expérience avant de pouvoir satisfaire les clients. Cette condition vous oblige donc à faire mise à jour de vos compétences avant d’ouvrir votre cabinet. Mettre à jour ses compétences revient à se faire former ou à faire un recyclage de ses connaissances afin de découvrir de nouvelles techniques de gestion. 

Au cas vous voudriez vous faire former, sachez que devrez atteindre le niveau de master 1 pour espérer perdurer sur le marché. Hormis les compétences, il est aussi important que vous définissiez les offres à proposer aux clients une fois que le cabinet sera officiellement ouvert. À cet effet, vous pouvez décider que votre cabinet offre des prestations pour proposer des stratégies d’investissements, des conseils pour acheter des biens, faire des placements, etc.

Construire son réseau de clients

Lorsque vos compétences sont au point et que votre offre est bien définie, vous devrez maintenant construire votre portefeuille client. Cette étape doit être réalisée en amont de l’ouverture du cabinet, car cela vous permet de faciliter le démarrage de vos activités. En faisant une bonne prospection sur le marché, vous pourrez trouver des clients sur lesquels tester vos compétences et stratégies

Dans ce cas, vous aurez plus de facilité pour gérer efficacement votre cabinet au début. Pour construire votre portefeuille client ou réseau, vous devrez essentiellement faire des prospections. Pour ce faire, vous pouvez opter pour des campagnes de publicité sur les réseaux sociaux, participer à des conférences et salons.

Établir un plan financier

Le plan financier est un document qui occupe une place très spéciale dans l’ouverture d’un cabinet de gestion de patrimoine. Étant donné que le cabinet est amené à gérer des capitaux financiers, il serait aussi judicieux que vous établissiez un plan financier pour évaluer la fiabilité de votre activité. Généralement, ce plan financier est réalisé sous forme de tableaux et comprend plusieurs types d’informations. En premier lieu, il présente le plan de financement de démarrage. 

Ce plan prévu sur 3 ans est un tableau qui montre les besoins de votre activité et les ressources mobilisables. Ensuite, vous avez le compte de résultats prévisionnels sur 3 ans. Ce tableau vous montre la rentabilité des activités de votre cabinet. Enfin, le plan de financement peut renseigner aussi sur les soldes intermédiaires, le budget prévisionnel, etc.

Choisir un statut juridique pour son cabinet

Lorsque vous effectuez les étapes précédentes, vous bouclez la phase préliminaire de l’ouverture de votre cabinet de gestion de patrimoine. Passé cette phase, il faut procéder au choix du statut juridique. À cet effet, vous pouvez opter pour des statuts comme la microentreprise, l’entreprise individuelle en nom propre (EI) ou l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). 

Parmi les nombreux statuts existants, l’EURL est celui qui convient bien à une activité de gestion de patrimoine. En effet, avec ce statut, vous pourrez par exemple déterminer vous-même votre rémunération. Toutefois excepté l’EURL, vous avez aussi la possibilité de choisir la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU).

Faire des démarches administratives

Si vous arrivez à choisir et à enregistrer avec succès le statut juridique de votre cabinet, vous pouvez désormais commencer les démarches administratives pour finaliser la création de votre cabinet de gestion de patrimoine. Comme démarches, il faudrait d’abord que vous intégriez une organisation professionnelle agréée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). En faisant cette adhésion, vous permettez à l’organisation d’attester de vos compétences et de mieux vous positionner. 

En termes d’organisations, vous pouvez adhérer par exemple à la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine. Hormis cela, la prochaine démarche est de vous inscrire auprès du registre ORIAS. Cette inscription est obligatoire, car elle permet de démontrer la légalité de votre activité au travers du numéro ORIAS qui vous est attribué. Enfin, la dernière démarche est de souscrire à une assurance. La préférence est de choisir une assurance responsabilité civile professionnelle.

Définir le lieu physique du cabinet

Lorsque toutes ces étapes sont accomplies, il ne vous reste qu’à attendre l’obtention des documents officiels qui le prouvent. Toutefois, avant l’arrivée des documents, il vous faudra trouver un lieu physique pour votre cabinet. Pour que le cabinet ait une bonne visibilité, il faudrait que ce lieu physique respecte certains critères. 

D’abord, il doit être bien situé dans la région que vous avez choisie. De plus, il ne doit pas être enclavé et isolé. Enfin, il doit être assez espacé et en bon état pour refléter l’importance de votre activité. Si vous arrivez à trouver le bon local, vous devrez juste l’aménager pour finaliser l’ouverture officielle de votre cabinet de gestion de patrimoine.

You may also like