Home Business Comment connaître les bons mots-clés avec Google ?

Comment connaître les bons mots-clés avec Google ?

by audrey
mots-clés-google

Pour donner de la visibilité à une page web, le référencement SEO s’avère incontournable. Il consiste à générer et à utiliser dans un article une plage de mots-clés à partir d’un terme ou d’une phrase. Plusieurs outils sont employés à cette fin. Il s’agit entre autres de google trend, 1.fr, Ubersuggest, Keywordshitter.com et WordStream. Cependant, tous les mots-clés ne sont pas avantageux sur Google. Comment connaître les bons avec ce moteur de recherche ?

Analyser le potentiel des mots-clés

Après la production des mots-clés par les logiciels de référencement, une analyse spéciale s’impose. Il s’agit d’un examen de potentiel de chacun de ces termes qui sont générés. Cette première étape pour reconnaître les bons mots-clés avec Google demande beaucoup plus de vigilance. Il faut vérifier si ceux proposés sont susceptibles d’être tapés dans le moteur de Google par les internautes. Sachez qu’un bon mot en matière de référencement doit avoir une forte probabilité d’être employé au cours des recherches.

Nombreux pensent certainement qu’il suffit de sélectionner les mots simples connus de tous. Cependant, le procédé est un peu plus compliqué. Supposez un instant, que votre projet est de générer du trafic sur une page relative à la vente de poisson frais à Paris. Au nombre des mots-clés, vous avez en plus de poisson frais, camion frigorifique et balance. L’expression camion frigorifique est usitée certes, mais ne vous servira pas si vous n’aviez qu’une boutique de vente en détail. Certains logiciels comme 1.fr sont bien placés pour vous indiquer la fréquence d’usage d’un mot. Une fois connecté sur ce logiciel, vous n’avez qu’à insérer vos mots-clés un à un.

Tenir compte du sens des mots-clés

La signification que Google attribue aux mots-clés issus des résultats de vos travaux de référencement est primordiale. En effet, pour générer du trafic sur un site ou une page, Google se base sur son sens. Vous pensez peut-être que les mots sont clairs et qu’il n’est pas possible de se tromper sur leurs sens. C’est une erreur ! La définition que donne Google à chacun des mots que vous y employez n’est pas toujours ce à quoi vous pensez. Imaginez que vous désirez utiliser le mot-clé ordinateur dans l’intention de susciter du trafic sur un atelier de maintenance d’outils informatiques. Vous devez avant tout distinguer les trois sens fondamentaux à savoir :

  • le sens littéraire du mot,
  • le sens spécifique utilisé dans votre domaine d’activité et
  • le sens donné par Google au mot.

Il ne s’agit pas de chercher à lire la définition de ce mot sur Google. Il est plutôt question de voir les premiers résultats qui apparaissent dès que vous lancez la recherche. C’est ce qu’on désigne ici par sens du mot selon Google. Dans le cas de l’exemple, le moteur de recherche vous affiche en priorité les sites de vente d’ordinateurs et ses accessoires. Par conséquent, si vous choisissez de faire usage de ce mot, vous devez le faire avec modération. C’est ce qui s’appelle intention de recherche cachée des mots-clés.

Vérifier les risques de concurrence

De nombreuses personnes ignorent que certains mots-clés sont susceptibles de générer une rude concurrence. Ce sont souvent ceux qui ont pourtant un sens non équivoque. Il en est ainsi simplement parce que le référencement sur Google fait appel à de nombreux facteurs parmi lesquels les sites de renom. Il s’agit de ceux ayant une grande réputation comme :

  • Wikipedia,
  • Amazon et
  • les sites officiels du gouvernement.

Un bon mot-clé sur Google ne doit pas faire automatiquement référence à ces genres de site. Évitez donc les mots-clés trop ambitieux. En matière de référencement, mieux vaut être le premier parmi les faibles que d’être le dernier des forts. Pour une bonne application de ce principe, vous devez choisir des mots et expressions qui ont directement rapport avec l’objet de votre site. En procédant de cette manière, vous gagnez en termes de visibilité. En effet, le niveau d’intensité de la concurrence serait moins élevé. Connaître le niveau de concurrence des mots n’est pas une tâche difficile. Vous pouvez vous servir des logiciels comme MajesticSEO, Ahrefs et Moz.

En résumé, pour connaître un bon mot-clé avec Google, il faut prendre en compte trois facteurs. Il s’agit de la potentialité d’utilisation du mot, son sens selon le moteur et son niveau de concurrence. Prendre en considération ces paramètres, c’est mettre tous les atouts de vos côtés pour un résultat satisfaisant.

You may also like